Hystérographie

Le but de l’examen est de visualiser la cavité utérine et les trompes, par exemple en cas de difficulté à débuter une grossesse, ou en cas de saignement non expliqué par l’échographie.

Dans les bilans de saignement, cet examen est de plus en plus souvent remplacé par l’IRM.

Il s’agit d’un examen gynécologique

Après mise en place d’un spéculum, le radiologue positionne un cathéter souple millimétrique, maintenu au niveau du col par un petit ballonnet. Le radiologue enlève ensuite le spéculum et injecte doucement le produit de contraste dans la cavité utérine.

Après l’examen, le produit de contraste s’écoule (prévoir une protection périodique). Pour éliminer le produit plus vite, l’utérus se contracte, ce qui peut occasionner des douleurs de règles. Pour cette raison, il vous sera prescrit à titre préventif des antispasmodiques.

La Société Française de Radiologie a rédigé des fiches d’information destinées aux patients, sur les différents examens de radiologie. N’hésitez pas à les consulter.
En savoir plus : FICHES D'INFORMATION AUX PATIENTS

Le saviez-vous ?

L’examen n’est pas plus désagréable que tout examen gynécologique.

Risques d'allergies

Comme tout médicament, les produits de contraste peuvent être à l’origine d’une réaction allergique.

Il est donc indispensable de signaler lors de la prise de rendez-vous un antécédent d'allergie à l'iode, un terrain allergique (asthme, eczéma, rhume des foins, urticaire).Ceci peut nécessiter la prescription de médicaments anti-allergiques ou le remplacement de l’examen par une autre technique d’exploration.

Signalons que ces réactions allergiques sont, à l’heure actuelle, devenues exceptionnelles, avec les produits de contraste de dernière génération.

imagerie médicale jules verne mammographie dr baratte imagerie médicale jules verne secretariat IMJV manipulatrice radio imagerie médicale jules verne cerveau imagerie médicale jules verne imagerie médicale jules verne
MENU